Mon compte
Restez connecté

Inscrivez-vous dés maintenant à notre newsletter

S'inscrire
Modèles

Hyosung Bobber 125 : l’essai de la version Euro 5

Nous étions la semaine dernière à Beaune en visite à la SIMA le distributeur, entre autres, de Royal Enfield, Mash, Motomorini et Hyosung. Au programme différents essais, dont les nouvelles Mash à refroidissement liquide, mais pour celles-ci il vous faudra attendre encore un peu (Mais ça vaut la peine croyez-nous !). Pour le moment, nous vous présentons notre essai du Hyosung Bobber 125, le seul bicylindre du segment présent sur le marché français et de plus bénéficiant de l’homologation Euro 5. Pas de chance pour le temps, nous avons alterné entre pluie et froid pour nos essais mais pour le coup nous avons pu tester ses capacités dans des conditions intéressantes pour tous ceux qui achèteront ce modèle pour un usage quotidien et seront donc confrontés à la pluie, aux routes glissantes voire à la neige.

Hyosung Bobber 125 : tout d’une grande !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette 125 fait de l’effet elle est d’ailleurs déclinée en version 300 cm3 et seule la cylindrée change. Dans son genre, ses proportions en imposent et le joli coup de crayon fait immédiatement penser à ses cousines américaines de plus grosses cylindrées. Sa ligne ramassée accentuée par sa robe et ses équipements qualitatifs à l’image des superbes jantes toutes de noir revêtues, en font à l’arrêt une très belle machine à admirer. Lors des différentes photos réalisées en ville, nombreux ont été les passants à s’arrêter pour l’admirer et à s’étonner qu’il ne s’agisse là que d’une 125 cm3. Bien que coréenne, le bobber Hyosung reprend tous les codes stylistiques des références outre-atlantique : gros pneus (120 / 80-16 à l’avant et 150 / 80-15 à l’arrière) , selle basse (710 mm) , gardes boue courts, moteur en V, boîte à air volumineuse sur le côté, phare rond, soufflets de fourche, double amortisseurs à l’arrière, ligne d’échappement droite avec un traitement noir…Tout est fait pour que l’on s’imagine laisser famille et amis et partir tailler la route…nationale pour le moment à défaut de la 66. La finition générale est, pour le segment 125, de très bonne qualité et la grande majorité des détails sont soignés tels les petits clignotants qui bénéficient d’un traitement noir satiné du meilleur effet, les jolis sabres arrières, les protections d’échappement perforés, ou les reposes pieds arrières… Le poste de pilotage est simple mais de bon ton, le compteur rond est très lisible et se fond parfaitement dans le style de la moto. Même les rétroviseurs, souvent accessoires “pauvres“ de la moto, bénéficient ici d’un design épuré et allongé qui ne vous donnera pas envie de les changer.

La galerie Hyosung Bobber 125
















Prise en main de la Hyosung Bobber 125

Caractéristique majeure d’un bobber, ce type de moto se veut le plus proche du sol possible et c’est le cas ici. Enfourcher la Hyosung Bobber 125 GV S ne vous demandera aucun effort. Fille ou garçon et ce quelque soit votre taille, ce sera toujours un plaisir de vous installer sur la selle basse et confortable et de se retrouver les deux pieds bien à plat. Même pour votre serviteur avec ses 1.80m et ses 90 kg, la position s’avère confortable (cela sera un peu moins vrai lors du roulage…). L’ergonomie est sûrement l’un des points fort de cette moto : tout tombe parfaitement sous la main et attraper le guidon ne nécessite aucun effort. Les bras ne sont pas trop écartés et il est facile d’agir sur la direction. Le guidon est vraiment bien proportionné et les commodos se manipulent facilement même avec des gants d’hiver. Les rétroviseurs sont idéalement positionnés et le compteur est très visible (Nous ne l’avons pas testé en plein soleil ou l’affichage digital peut être moins lisible de part les reflets). Redresser la moto ne pose aucun problème grâce à ses 169,5 kg et à son centre de gravité très bas. Elle bascule très vite en position verticale et il est facile de ranger la béquille latérale. L’on se sent immédiatement en confiance et le volume de la moto se fait oublier même à l’arrêt. Seul bémol pour les grands, il faudra trouver la bonne position optimale pour caler ses jambes car la position de conduite n’est pas du style pieds en avant, mais plutôt jambes à angle droit. Rien de rédhibitoire, et surtout une habitude à prendre comme pour beaucoup de motos.

Détails de la Hyosung Bobber 125








Essai routier de la Hyosung Bobber 125

À l’allumage, la moto distille un son plutôt flatteur. Sans être rauque l’échappement ne déméritent pas. Les commandes sont douces et la moto s’élance avec une certaine souplesse pour une 125. Le bicylindre en V à refroidissement liquide apporte d’entrée un supplément d’allonge bienvenue dans la catégorie. Le sentiment de facilité à l’arrêt se confirme, voir s’amplifie dès les premiers kilomètres parcourus. La moto est facile et, à part un avant qu’il faut un peu accompagner du fait de la monte pneumatique large, la moto se place parfaitement dans les courbes. Les accélérations sont respectables mais la Hyosung Bobber tire son épingle de jeu à une allure souple. Elle ne déteste pas pour autant être brusquée mais il vous faudra pour cela tirer sur la poignée et monter dans les tours pour lui faire atteindre les 120/130 km/h. À ces vitesses aucun problème pour emprunter des nationales et des autoroutes à bonne allure même si l’absence de protection et la position de conduite droite vous feront vite préférer d’autres itinéraires. Les vibrations sont très contenues et il faut réellement monter dans les tours pour les ressentir. Comme pour beaucoup de motos de la catégorie 125 cm ses terrains de jeu privilégiés seront la ville et les petites routes de campagnes. En zone urbaine malgré un angle de braquage assez limité, son faible poids, son centre de gravité bas et la rondeur de son moteur feront des merveilles. Sur les petites routes de campagnes, une fois bien calé, enchaîner les courbes à une allure de sénateur (90/100 km/h) est un vrai plaisir et la moto répond parfaitement bien. Malgré le temps humide et les nombreuses portions glissantes de notre périple, nous n’avons eu à souffrir d’aucune perte d’adhérence. Le comportement de la moto à allure raisonnable ne souffre d’aucun défaut à l’exception d’un petit manque d’agilité due aux pneus mais c’est le lot pour rouler à l’américaine. Le freinage est de bonne qualité sans être particulièrement mordant quant aux amortisseurs arrières et à la fourche avant, ils s’acquittent de leurs rôles respectifs avec honneur tant que l’on ne pratique pas une conduite sportive. Un poil souples, ils n’incitent pas à aller taquiner des routes défoncées et la fourche avant trouve vite ses limites en cas de freinage appuyé. Pour autant, entre le confort de la selle (selle mono de la gamme d’accessoires) et l’action satisfaisante du duo d’amortissement, nous n’avons pas eu à souffrir lors de la conduite de remontées désagréables dans le dos malgré nos 90 kg. Comme déjà évoqué seul l’angle d’assise peu gêner les plus grands pilotes et créer une fatigue au niveau des hanches. La selle biplace d’origine autorise le duo, il faudra cependant piloter en souplesse si vous voulez ne pas brusquer amortissements et freins. Seul bémol supplémentaire pour les “grandes jambes“ également, la boîte à air peut parfois gêner au niveau des genoux…comme chez ses cousines américaines. Sous cet angle, presque une qualité au final !

Conclusion sur la Hyosung Bobber 125

Vendue à près de 4.290€, la Hyosung Bobber 125 fait partie du haut de gamme des 125 cm3. Chère ? Pas vraiment aux vues de ce qu’elle apporte en termes de style, de moteur, d’équipements et d’accessoires. Valorisante, elle constituera un excellent choix pour ceux qui ne veulent rouler qu’en 125 cm3 mais qui cherchent une moto aux allures de moyennes cylindrées. Facile à utiliser au quotidien en zone urbaine (il existe de nombreux accessoires pour l’équiper), elle sera l’engin idéal pour des ballades tranquilles sur les petites routes secondaires voire des escapades plus lointaines à des allures plus que satisfaisantes.

Les caractéristiques techniques de la Hyosung Bobber 125

  • Type de moteur : V Twin 60° SOHC (simple arbre à cames en tête) - 3 soupapes/cylindre
  • Cylindrée : 124,7 cc
  • Puissance maxi : 13,3 cv à 10250 tr/mn (9,9 kW)
  • Démarrage : électrique
  • Boîte : 5 vitesses
  • Refroidissement : liquide
  • Suspension avant : Fourche Télescopique Ø 35 mm (débattement : 136 mm)
  • Suspension arrière : Bras oscillant en acier, double amortisseur (débattement : 94,3 mm)
  • Frein avant : Disque Ø 270 mm 1 étrier mono-piston
  • Frein arrière : Disque Ø 250 mm 1 étrier avec 2 pistons opposés
  • Freinage : CBS
  • Pneu avant : 120/80 x 16
  • Pneu arrière : 150/80 x 15
  • Dimensions et Poids
  • L x l x h : 2080 x 750 x 1050 mm
  • Hauteur de selle : 710 mm
  • Capacité réservoir d’essence : 12,5 L
  • Poids : 165 kg
  • Empattement : 1425 mm
  • Type de permis : Permis A1
  • Garantie : 2 ans pièces et main d’œuvre, kilométrage illimité
Découvrir le site Hyosung
Découvrir la gamme d’accessoires Hyosung Bobber 125

Crédits vidéo & photos : Cafe Racer Only / Droits réservés.

En avril à gagner 2 paires de lunettes solaires BRETT

Participer

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

À gagner 2 paires de lunettes solaires
BRETT

À gagner 2 paires de lunettes solaires
BRETT

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Actualités

Tout lire
13.04.2021

Cafe Racer Honda CB Seven Fifty par Kaspeed

Le préparateur Kaspeed nous propose son interprétation de la Honda Seven Fifty en série limitée. (...)

12.04.2021

La montre Cafe Racer Only - B.R.M en série limitée !

Cafe Racer Only en a rêvé, la manufacture B.R.M l’a réalisé. Nous sommes heureux de vous présenter (...)

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.