Mon compte
Actualités

Cafe Racer Yamaha RD400 : hymne aux 2 temps par Motorelic

Souvent présent dans nos colonnes, l’atelier MotoRelic est véritablement fan des vieilles reliques, entendez par là, des motos japonaises fabriquées aux environs des années 1970/1980. Son objectif revendiqué : les faire renaître de la plus belle des façons. Les réalisations de Motorelic sont dans tous les cas particulièrement bien finies et ce sans pour autant s’astreindre à une grande débauche d’accessoires et d’équipements. Le boss de l’atelier est rare et réserve ses créations à quelques privilégiés. Avec ses 20 années d’expérience, il sait tout faire et a un goût sûr en particulier pour les peintures qu’il sait transcender. Il nous livre ici deux superbes réalisations sur la base d’une moto mythique, la RD 400 Yamaha. Nous vous laissons juger de la qualité des deux modèles et du degré de finition assez hallucinant et ce à tous les niveaux. Un travail général d’une grande qualité.

La 400 RD Yamaha

Durant l’année 1975, la Yamaha RD400 fait les honneurs du salon de Paris. Elle hérite d’une lignée aux noms évocateurs, la YR-5 350cc (1970) et surtout les RD 350 (1973) tout en se différenciant par sa cylindrée (la catégorie 350 Gp était la catégorie reine à l’époque), mais également par ses lignes anguleuses. Doté d’un nouveau bicylindre qui développait 40 chevaux, la 400 RD était la première moto japonaise à être équipée de jantes en alliage à sept bâtons couleur argent pailleté fabriquée en alliage léger. Elle se dote également de 2 freins à disques de 267 mm de diamètre pincés par des étriers de TZ ! Côté cadre, les japonais font de nouveau confiance au cadre tubulaire double berceau dans la continuité des RD. La moto hérite de suspensions de qualité en accord avec sa légèreté, tout d’abord une fourche de 34 mm de diamètre et 115 mm de débattement, mais également d’un double amortisseur avec ressort réglable sur 5 positions à l’arrière (75 mm de débattement). Pour gommer les défauts de la 350 RD qui avait une forte tendance à lever et à manquer de stabilité (Nous pouvons en témoigner…), le bras oscillant est rallongé. Moto racée, avec son réservoir tout en longueur avec une décoration façon damier noir-blanc Yamaha racing, et des petits carters latéraux, le style général et l’instrumentation complète en font une moto très classe pour l’époque. Finition impeccable et grande qualité de peinture mais également bouchon de réservoir et selle qui ferment à clé (fait rare), gardes-boues et échappements chromés, et surtout pour la première fois, un moteur peint en noir mat font de cette moto un véritable événement à cette époque.

Le Cafe Racer Yamaha RD400 “Bleu“ 1977










Le Cafe Racer Yamaha RD400 “Grey“1977














Découvrir le site Motorelic

Crédits vidéo & photos : Motorelic / Droits réservés.

Equipements Motos
Airbag moto Ixon IX 337,63€ 399,99€
Chaussures DXR Arago 103,92€ 179,90€
Casque ROOF RO9 BOXXER 417,60€ 464€
Baskets DXR CLAYTON 79,92€ 119,90€
BLACK WEEK Veste Rev it TRAFALGAR H2O 207,99€ 259,99€
Blouson Helstons BOMBARDIER THUNDER 652,80€ 816€
1 commentaires
  • Gaël

    Magnifique .

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.