Mon compte
Restez connecté

Inscrivez-vous dés maintenant à notre newsletter

S'inscrire
Actualités

Triumph T100 Bonneville : essai au pays Basque !

Notre passage chez Triumph Anglet nous a donné l’occasion d’essayer la dernière Triumph Bonneville T100 2021. Avec son passage à la norme Euro5, la plus "Modern Classic" de la gamme rattrape les évolution de ses grandes sœurs. Le bicylindre en ligne de 900 cm3 voit ses performances augmenter avec l’octroi de 10 chevaux supplémentaires, soit l’équivalent de la motorisation de la Street Twin avec 65 chevaux à 7.400 tr/min et 80 Nm à 3.750 tr/min et une zone rouge qui s’attaque quelques 500 tours plus hauts. Pour autant la moto est bridable à 47,5 chevaux pour les permis A2. Cette transformation s’accompagne également d’une perte de 4 kg, d’un changement des cartouches de fourche et de l’ajout de nouveaux freins avant. Bref sur le papier, que du bonheur ! Mais qu’en est-il du pilotage ? C’est ce que nous avons voulu tester en profitant des somptueux paysages de l’arrière pays du côté d’Anglet.

La Triumph T100 Bonneville Euro 5 à l’essai au pays Basque

Si l’on commence à être habitué à la ligne des Bonneville, il n’en reste pas moins vrai qu’elles sont vraiment très réussies. L’appelation “Modern Classic“ n’est pour le coup pas usurpé contrairement à d’autres marques et enfourcher une T100 c’est un peu comme remonter le temps…les problèmes en moins ! Les finitions générales sont flatteuses et l’ensemble est très cohérent. Le travail des différentes matières et des codes chromatiques est abouti et dans sa robe bicolore, la Bonneville 100 est une ode aux motos vintages. Relativement basse avec une hauteur de selle à 790 mm, elle se laisse facilement enfourcher (Votre essayeur du jour fait 1.80m pour 90kg) mais la moto nécessite quand même un peu de vivacité pour la relever avec ses 228kg tous pleins faits (Et oui ce n’est pas une Svartpilen 701 avec ses 156kg…). La position de conduite est confortable avec une posture relativement droite, les bras ne sont pas trop écartés et l’angle de jambes est relativement ouvert pour ne pas trop fatiguer. Le poste de pilotage est très fonctionnel et le double compteur mi-analogique, mi-numérique, très flatteur, apporte toutes les informations nécessaires dans un style très classe. Au démarrage la moto laisse échapper un très joli son assez rauque ce qui se confirme lors des montées en puissance.

La galerie photos de la Triumph T100 Bonneville Euro 5















Triumph T100 Bonneville : l’anglaise à apprivoiser

Première enclenchée, la moto démarre prestement et l’on sent d’entrée que les chevaux et le couples sont bien présents ! Les commandes sont douces et la boîte 5 est docile, précise voire très joueuse. Les 10 chevaux supplémentaires de la nouvelle livrée 2021 sont bien présents et l’on a hâte de pousser la Bonneville dans ses retranchements. Avec un centre de gravité relativement bas, la T100 est plutôt à l’aise en ville mais clairement handicapée par un avant relativement lourd. Il faut en prendre la mesure pour aborder les virages en toute tranquillité. Surprenant au début, comme pour toute moto, une fois le mode d’emploi assimilé, la moto se place fort bien en entrée de courbe et tient sa trajectoire de façon sûre. Sans être une moto virile, la Triumph T100 Bonneville demande un peu d’engagement. Côté moteur, c’est un vrai régal. Les montées en puissance sont franches et puissantes et l’on se sort de toute situation en tournant la poignée. L’on rend d’ailleurs la main bien avant les capacités du moteur du fait de la position de conduite relativement droite qui au-delà de 110/120 km/h fatigue. Le moteur est plein à tous les régimes et pousse vraiment bien pour 65 ch annoncés. Concernant le freinage, autant nous avons apprécié le freinage avant qui s’est révélé mordant et puissant, autant le frein arrière nous a semblé relativement absent. Après discussion avec Loïc le boss de la concession Triumph Anglet, il semble que notre déception était la résultante des essais clients sur notre modèle et de l’abus du frein arrière par les différents essayeurs, rien de rédhibitoire donc. Après 30 minutes en centre ville et dans les zones urbaines nous avons abordés avec plaisir les routes de l’arrière pays et la forêt d’Ustaritz, pour enfin profiter de longues courbes et de départementales sans trop de circulation. La moto se révèle vraiment sur ce type de parcours et même l’avant lourd apporte à la moto de la stabilité à “bonne vitesse“. Le nouveau moteur est vraiment coupleux et le chassis rigide à souhait le sert avec bonheur. Avec un peu d’engament l’on rentre et l’on sort des courbes à des vitesses inavouables, très bien aidé par une boîte décidément très agréable. Dès que l’on redescend à des vitesses “normales“, la moto est un vrai cruiser qui laisse apprécier son confort et sa facilité. Bonne nouvelle, les vibrations sont pratiquement inexistantes et ce à tous les régimes. Très bien filtrées elle permettent de rouler dans un grand confort aidé par une selle très agréable. Seul bémol, les protèges genoux qui, pour les pilotes mesurant 1.80m et plus, sont très mal positionnés. À déplacés ou à proscrire en particulier sur les longues distances. Les genoux se trouvent en fait pour moitié dans le vide ce qui empêche un contrôle optimal.

Les points forts de la T100 par Loïc de Triumph Anglet

  • Une ligne intemporelle et classique : un morceau d’histoire moto
  • Une moto bridable A2
  • Un couple très présent à tous les régimes
  • Un freinage avant puissant
  • Une boîte 5 facile et très joueuse

La galerie photos de la Triumph T100 Bonneville Euro 5













Conclusion de l’essai de Triumph Bonneville T100 Euro 5 - 2021

Proposée à 11.300€ dans notre livrée, la Triumph Bonneville T100 Euro 5 est taillée pour la découverte de nos plus belles régions. Plus à l’aise sur les voies secondaires qu’en zone urbaine avec son avant engageant ou sur les voies rapides de part sa position de pilotage, elle se révèle cependant très polyvalente une fois son mode d’emploi assimilé. Très réussie stylistiquement et très bien finie elle est valorisante et vous fait plonger dans les années 60 avec sa ligne intemporelle. Son nouveau moteur fait le plein de sensations et vous permettra de vous faire plaisir tout en allant chercher, si vous le souhaitez, vos copains équipés de modèles plus sportifs. Sûre, confortable et agréable, elle n’est pas aussi tranquille qu’elle y paraît et à la façon d’un Dr Jekyll et Mr Hyde, elle saura vous permettre d’envoyer le cas échéant. Bref, une vraie découverte que cette nouvelle version.

La vidéo Triumph T100 Bonneville 2021

Caractéristiques techniques de la Triumph Bonneville T100 Euro 5 - 2021

  • Cylindrée : 900cm3
  • Puissance / Chevaux 65ch à 7400 tours/minute
  • Couple : 80 Nm à 3750 tours/minute
  • Transmission : Par chaine
  • Boîte de vitesse : 5 rapports
  • Consommation moyenne : 4,1L / 100km
  • Normes anti-pollution : Euro 5
  • Jante avant : Jante aluminium 18 x 2.75 in
  • Jante arrière : Jante aluminium 17 x 4.25 in
  • Pneu avant : 100/90-18 Pirelli Phantom
  • Pneu arrière : 150/70 R17 Pirelli Phantom
  • Fourche : À cartouche, Diamètre 41mm
  • Amortisseurs : Doubles avec ajustement en pré-charge
  • Frein avant : Simple disque 310mm, Brembo 2 pistons flottants, ABS
  • Frein arrière : Simple disque 255mm, Nissin 2 pistons flottants, ABS
  • Poids tous pleins réalisés : 228kg
  • Capacité réservoir : 14,5L


Crédits vidéo & photos : Cafe Racer Only / Droits réservés.

À gagner en septembre 2 casques jet Grasse Mârkö

Participer

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

À gagner 2 casques jet Grasse
Mârkö

À gagner 2 casques jet Grasse
Mârkö

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Actualités

Tout lire
18.09.2021

Triumph Speed Triple 1200 RR : Cafe Racer sauvage

Sublime ! Tel est le coup de crayon de cette nouvelle Triumph Triple 1200 RR, déclinaison (...)

17.09.2021

Aces Experience 2021 : une grande édition !

La troisième édition du festival ACES EXPERIENCE qui vient de se dérouler du 10 au 12 septembre (...)

Dernières minutes...

Tout lire

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.