Mon compte
Restez connecté

Inscrivez-vous dés maintenant à notre newsletter

S'inscrire
Actus

Brough Superior : quand la légende grandie…

Avouons-le d’entrée, il est des reportages qui vous enthousiasment plusieurs mois à l’avance et dont vous ne laisserez à aucune personne le soin de le réaliser à votre place. La visite de l’atelier Brough Superior fait partie indéniablement de ceux-ci ! Marque anglaise premium née en 1919, son histoire est intimement liée à Thomas Edward Lawrence dit “Lawrence d’Arabie“ dont le film éponyme à forgé la légende. En 1963, six oscars et une vingtaine de récompenses plus tard, le film est devenu un chef d’œuvre incontournable pour de nombreuses générations d’adolescents qui ont grandi avec. Mais si celui-ci à tant marqué les jeunes de cette époque ce n’est pas tant pour sa réalisation que pour l’esprit d’aventure que son héro, incarné par Peter O’Toole, prônait. Véritable “Indiana Jones“ avant l’heure (Féru d’histoire et d’archéologie comme Indi !), artisan actif de la grande révolte arabe de 1916-1918, personnage contreversé, il a écrit sa propre légende et indirectement celle de Brough Superior pour laquelle il avait une passion démesurée et dont il posséda 7 modèles tous dénommés “Georges“ (De 1 à 7…). Le film de David Lean débute d’ailleurs sur un plan séquence de plusieurs minutes ou l’on suit Lawrence d’Arabie au guidon de sa Brough Superior “Georges 7“ dans la campagne anglaise et ou l’on assiste à sa sortie de route qui s’avérera mortelle part la suite. Il succombera à ses blessures quelques jours plus tard et entraînera la marque Brough Superior dans son sillage de notoriété à la façon de James Dean et de sa Porsche 550 Spyder.

Brough Superior, une marque légendaire avant Lawrence d’Arabie

En fait la légende Brough Superior commença bien avant celle de Lawrence, en 1919. Réputées pour leur finition impeccable et leurs performances exceptionnelles pour l’époque, les Brough Superior étaient surnommées les “Rolls-Royce de la moto“. Elles étaient toutes minutieusement testées avant d’être livrées à leurs propriétaires et souvent adaptées au gabarit même du pilote. De nombreux records de vitesses furent établis sur ses machines qui, avec leur moteur emblématique JAP de 998 cm3, pouvaient atteindre les 160 km/h pour le principal modèle de la marque : la SS100. Autre particularité, leur prix haut de gamme et ce dès leur création, en a fait des engins de luxe. En vingt ans de production, seules un peu plus de 2.000 motos ont été produites rendant Brough Superior encore plus iconique. Aujourd’hui, il en resterait environ un millier en bon état et leur prix reste toujours aussi inaccessible qu’à l’époque avec certaines ventes aux enchères aujourd’hui astronomiques dont un nouveau record à 490.000€…














Une marque légendaire ressuscitée par une autre légende : Thierry Henriette

Disparue en 1940, elle fut rachetée en 2008 par l’anglais Mark Upham, qui confia à Thierry Henriette de Boxer Design le soin de créer une machine moderne sans renier les origines de la marque. L’on connaît le résultat spectaculaire de cette résurrection…Succès et passions aidant Thierry Henriette est devenu en 2018 le propriétaire de Brough Superior Motorcycles afin de permettre à la marque et à la légende de continuer à grandir…au-delà de la simple légende.

Thierry Henriette & Brough Superior

Pour ceux qui ne connaissent pas Thierry Henriette, c’est avant tout un homme de passion mécanique. Ancien concessionnaire moto, il a pris le pari risqué il y a de nombreuses années de vendre ses magasins pour fonder un bureau d’études afin de dessiner une moto à sa marque : Boxer. Cette aventure conçue avec des moteurs du constructeur français Voxan c’est malheureusement, arrêtée nette en 2001. Designer prolifique il a rebondi et a conçu et fabriqué des kits de transformation, des prototypes et des séries limitées entre-autres pour Honda, BMW et Ducati sans perdre de vue pour autant son idée de créer sa moto. Ses créations ont marquées durant des années la rétine de nombreux motards. Sa réputation internationale et sa vision bien particulière de la moto sont à l’origine de sa rencontre avec Mark Upham qui lui donna enfin l’opportunité de réaliser son rêve. En trois ans fut ainsi conçu un bicylindre en V avec un système unique d’injection directe et de turbo. Véritable coup de maître, les nouvelles Brough Superior ont enflammé la planète moto tant pour leur design que pour leur motorisation et Boxer Design s’est organisé pour construire, à la main avec l’appui de sous-traitants de haut vol régionaux, au sein de ses ateliers à Toulouse, l’ensemble des pièces et éléments de cette machine exceptionnelle, moteur compris. Chaque moto est d’ailleurs signée par l’ouvrier qui l’a usinée et montée, à l’identique de ce qui est pratiqué chez les constructeurs automobiles de luxe.

Brough Superior et Aston Martin

Mais malgré le succès de la marque, Thierry Henriette ne se contente pas de ranimer et de perpétuer la légende ! Son partenariat avec Aston Martin et la création de 100 AMB 001 en édition limitée dont le modèle fut développé en à peine 18 mois en est la preuve ! La légende grandie et ce n’est pas l’arrivée du nouveau modèle aperçu furtivement qui viendra contredire nos propos. Bonus de notre visite, nous avons eu la chance d’échanger avec Thierry Henriette dans son atelier et malgré mon âge avancé, je dois avouer mon émotion à cet instant précis ayant si souvent passé des heures à admirer et à décortiquer ses créations, pour certaines d’ailleurs présentes dans son bureau open-space ! Un pur moment de plaisir difficile à faire partager.









L’atelier Brough Superior Toulouse

Accueilli et guidé avec beaucoup de convivialité par Albert Castaigne, directeur général de la marque et compagnon de la première heure de l’aventure Brough Superior, nous avons eu la chance de découvrir l’atelier complet lors d’un jour “Off“ de production. Nous ne rentrerons pas dans les détails de la visite, car beaucoup de choses sont confidentielles, dont la partie Aston Martin, mais sachez simplement qu’excellence et amour du travail règnent ici en maîtres et sont littéralement palpables. L’atelier respire le calme et la concentration et tout est organisé autour de la quête perpétuelle du zéro défaut et du design ultime. Certaines zones de travail ressemblent d’ailleurs à des ateliers de haute joaillerie et les pièces qui en sortent n’en rien à envier aux grandes maisons horlogères suisses. Quant aux différents modèles Brough Superior, ils sont tous uniques et absolument envoûtants. Tous les détails méritent à eux seuls un instant de contemplation spécifique et l’on arrive à comprendre au final que certains acheteurs les acquièrent uniquement pour les exposer ! À défaut de pouvoir signer un bon de commande, nous avons sollicité de notre côté un essai pour plus tard car, aussi magnifiques soient-elles, les Brough Superior restent avant tout des machines exceptionnelles conçues pour procurer une émotion à nulle autre pareille, et chez Cafe Racer Only nous restons des pilotes…À suivre !

Grand merci à Albert Castaigne et Thierry Henriette pour leur disponibilité et cette parenthèse temporelle dans le luxe mécanique à la française !

























Découvrir le site Brough Superior

Crédits vidéo & photos : Cafe Racer Only / Droits réservés.

À gagner 1 blouson Daytona 73 - D73 USAd’une valeur de 399€

Participer

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Blousons Daytona 73

À gagner 1 Blouson John Eagle D73 USA

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Actualités

Tout lire
22.10.2020

Honda CB900 Chopper par Purpose Built Moto

Tom Gilroy, le “Boss“ de Purpose Built Moto est un autodidacte qui à attrapé le virus de la (...)

21.10.2020

La SR250 Aviator de Purpose Built Moto

Créé et dirigé par Tom Gilroy, Purpose Built Moto préparateur australien revendique un style aussi (...)