Mon compte
Les actualités motos

Contrôle technique moto 2023 : quid des préparations moto ?

Nous ne pouvions y échapper et si ce dernier était prévu initialement pour l’année 2022, au final le contrôle technique pour les deux-roues sera effectif dès le 1er janvier 2023 en France. Une mauvaise nouvelle qui vient encore mettre la pression sur la communauté des motards. La France, une fois de plus se soumet à l’Europe qui depuis 2014 tente d’imposer cette mesure dans tous ses états membres, et ignore les associations qui confirment qu’aucune étude sérieuse ne vient corréler problèmes techniques sur les 2 roues et accidentologie. Les plus mauvaises langues dont nous faisons partie…voient plutôt une manière supplémentaire de taxer les motards. Reste à savoir également quel sera l’impact pour les différents préparateurs moto et leurs réalisations ? Par expérience en Andorre, l’homologation d’une moto préparée (même une simple boucle arrière modifiée…) pose de réels problèmes et peut nécessiter l’intervention d’un expert pour le passage au contrôle technique (Tous les ans pour les véhicules de plus de 5 ans). Un vrai coup dur si cela s’avère la réalité en 2023…

Le contrôle technique moto 2022 reporté en 2023

Crise économique oblige, l’état cherche des revenus indirects dans toutes les niches et le contrôle technique pour les 2 roues fait clairement parti des nombreuses solutions de taxation indirectes trouvées. Sur “Le grill“ depuis des années, le contrôle technique à destination des 2 roues souffre de la volonté de l’Union Européenne de l’imposer à tous ses Etats-membres et ce depuis 2014. Si la France avait pu négocier une dérogation de sept ans c’est sans grande surprise que la décision finale est tombée avec un mise en place d’une année supplémentaire…c’est toujours bon à prendre.

Contrôle technique moto en France

Au cœur du débat reste l’accidentologie des pratiquants de deux-roues. Pour la baisser et éviter le contrôle technique, le gouvernement a tenté de la faire baisser au fil des années avec entre-autres l’obligation du port des gants mais également la réforme du permis moto pour un examen plus compliqué à obtenir. Les chiffres des accidents des 2 roues ne baissent pas depuis ces dernières années, certes, mais pour autant personne n’est capable de démontrer que des problèmes techniques sont au cœur des débats…bien au contraire. En effet, il semble que l’entretien (moins onéreux d’ailleurs) des 2 roues est beaucoup plus fréquent que celui des automobiles, les motards ayant pleinement conscience de l’obligation d’avoir un véhicule sûr puisque ne disposant pas de carrosserie pour les protéger. Pas de détail pour le moment sur les conditions de ce futur contrôle technique, ni sur les points qui seront contrôlés et sur la périodicité de l’opération. Les associations, dont la très active FFMC (Fédération Française des Motards en Colère), sont déjà en mode protestation. Elles affirment que, entre-autres, pour lutter contre les nuisances sonores (l’un des points majeurs du contrôle technique des 2 roues…) il s’agit plus d’éducation que de contrôle technique. Pour l’argument sécuritaire, l’un des autres arguments forts, qui selon le gouvernement justifie la mise en place du contrôle technique des 2 roues, comme déjà évoqué, aucune étude sérieuse ne démontre la corrélation entre l’état des 2 roues et une accidentologie spécifique.

Contrôle technique 2023 moto en France : le flou sur les conditions d’exécution

Pour le moment personne ne dispose d’informations concernant la forme que prendra ce contrôle technique des 2 roues, quels points seront vérifiés dans les centres agréés, son prix et sa périodicité. Il est à supposer que la périodicité sera fonction de l’âge du véhicule.

Le contrôle technique et les préparateurs de moto

Comme décrit en introduction, le contrôle technique des 2 roues, comme il est pratiqué en Andorre, oblige toute moto transformée à bénéficier d’un document d’homologation. Proche d’un certain nombre de préparateurs en Andorre, nous vivons les difficultés importantes pour ce passage technique lorsque les préparations son lourdes. Il est ainsi nécessaire de faire appel à un expert pour valider la sécurité des différentes transformations réalisées. À l’heure ou les constructeurs proposent de plus en plus des kits Plug & Play adaptables sans toucher à la structure de la moto, il est bon de s’interroger sur les conséquences du contrôle technique des 2 roues en 2023. Cette obligation récurrente de présenter son 2 roues régulièrement (tous les ans à partir de la cinquième année en Andorre) apporte une certaine réticence pour les transformations lourdes de la part des clients. Il n’est pas rare de voir ainsi des propriétaires remonter pots, rétroviseurs, phares, clignotants, d’origine juste pour le passage technique. Il est clair que le sujet sera à suivre mais de notre côté nous sommes étonnés du silence et du manque d’information de la part des préparateurs. Il est clair que si les préparateurs doivent se contenter d’un simple “habillage“ de leurs préparations cela va changer la donne.

Les perles du contrôle technique en Andorre

À titre d’exemple, sur notre side-car Ural, le contrôle technique nous a fait retirer le phare additionnel du panier pourtant d’origine sur le modèle, car non conforme d’après leurs règles à l’écart qui devait figurer entre le phare principal et un phare secondaire…Ne nous demandez pas d’où sortait cette norme…mais après avoir bien protesté un certain temps, nous avons été obligé de démonter le phare additionnel pour le contrôle technique puis, une fois le certificat obtenu, de le remonter en attendant l’année prochaine.

Crédits vidéo & photos : Cafe Racer Only / Droits réservés.

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.