Mon compte
Actualités

Boxer BMW 1200 Bi-turbo par Moto Ride Toulouse : l’Interceptor ultime !

Max Rockatansky (Mel Gibson dans Mad Max) n’aurait pas craché sur cette préparation ultime réalisée par BMW Moto Ride Toulouse. Mais qu’est-il arrivé à Jérôme le Patron du Groupe JRM et à David le boss de la Concession pour envisager de rajouter deux turbos sur une tranquille BMW 1200 ? Nous ne le saurons pas, mais contrairement à beaucoup d’idées farfelues nées après quelques verres (ou pas !), celle-ci à vue le jour ! L’Interceptor (C’est son petit nom en hommage à la Ford Falcon XB GT de 1973 pilotée par Mad Max dans les 2 premiers épisodes…) est tout d’abord impressionnante ! Exposée dans la concession, elle dérange la rétine tant elle respire l’agressivité. La faute à ses deux turbos greffés sur les côtés qui laissent à entendre qu’aux feux rouges ou sur pistes, la belle ne va pas s’en laisser conter ! Côté transformations elles sont multiples. N’étant pas un pur technicien, je vais essayer de vous résumer les nombreuses modifications apportées pour cette préparation unique.

Le Boxer BMW 1200 Bi-turbo par Moto Ride Toulouse

Tout d’abord la moto a été entièrement démontée et le cadre a bénéficié d’un traitement bi-chromaté du plus bel effet ainsi que les fourreaux de fourche et certaines pièces. Les deux turbos utilisés sont des Borg Warner utilisés entre autres sur les anciennes R5 GT Turbo mais également sur certains jets ski. Si le cadre d’origine a été conservé il a fallut créer de toute pièce des béquilles de soutien reliés à la descente d’échappement et au haut cadre pour supporter le poids conséquent des 2 turbos présents de chaque côté. Le frein avant sous-dimensionné a été remplacé par un ISR associé aux jantes d’origine servies par un travail de polissage et chaussée d’une monte pneumatique adaptée. La nouvelle ligne d’échappement colle parfaitement à l’esprit de la moto. Une nouvelle selle sur mesure avec son dosseret racing vient mettre le pilote en confiance (toute relative…) alors qu’une tête de fourche et un poste de pilotage purement Cafe Racer rappellent clairement le programme de la bête : l’arsouille pure ! Côté technologie et mécanique, il a fallu déposer le carter d’huile et le modifier pour optimiser la lubrification du système bi-turbo. Dans le même temps il a fallut générer une nouvelle Flow Map pour apprivoiser le niveau de pression et le souffle du turbo par rapport au régime moteur. Bien entendu, à cela s’ajoute un “up-grade“ de la pompe à essence et de l’injecteur (ça consomme à vitesse ultra-sonique un turbo…) et la réalisation d’une cartographie moteur optimisée. Moto Ride BMW Toulouse a fait appel à Jean-Patrick Barriot ingénieur motoriste compétition pour optimisé le tout. Au final l’interceptor développe, à une pression de 0,6 bar, près de 150cv pour un couple de 170 N/m et entre 1 et 1,2 bar près de 180 à 190cv. Autant vous dire qu’il est bon de passer par la case “séance musculation“ avant de taquiner la poignée…La finition de cette bombe n’a pas été oubliée avec entre autres des accessoires Motogadget, une peinture bien dans le ton, un bouchon course, un système de démarrage sans clef, un coussin de confort sur le réservoir pour prendre la position, des feux LED intégrés dans la coque de selle, un compteur additionnel pour les turbos, etc…Bref une superbe préparation qui reste une vraie bête de course selon David.

La galerie du Boxer BMW 1200 Bi-turbo par Moto Ride Toulouse















Découvrir la concession BMW Moto Ride Toulouse

Crédits vidéo & photos : Laurent Barranco photographe / Droits réservés.

aucun commentaires

    Soyez le premier à faire un commentaire

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.