Mon compte
Actualités

Le Cafe Racer BMW K1100LT vainqueur du Dream Build Off Roland Sands Designs

La semaine dernière, Roland Sands Designs a annoncé les gagnants de leur contest : Dream Build Off. Le concours était richement doté avec, entre-autres, 3 motos neuves à gagner : une R18 BMW, une Indian Scout et une 350 Meteor Royal Enfield (C’est beau l’Amérique…). Pour y participer, il suffisait de ne pas être professionnel et de présenter une préparation, toutes bases confondues. Les candidatures furent nombreuses et parmi les prétendants au podium figurait Mitch Witkamp, ​​un passionné de custom avec un certain nombre de préparations à son actif. Son travail sur la base d’un K1100LT transformé en pur Cafe Racer a remporté la première place dans la catégorie 750cc à 1199cc.

Le Cafe Racer BMW gagnant du Dream Build Off Roland Sands Designs par son créateur

Notre confrère Returnofthecaféracers à récolté ses commentaires suite aux résultats du concours ! "J’ai grandi dans l’Utah entouré de 4-roues et de motos tous terrains", explique Mitch. "Mon premier véritable amour pour les motos a commencé quand j’étais à l’université en 2012 lorsque j’ai acheté ma première moto. C’était une Honda Shadow 600 de 2006. J’ai conduit la moto pendant 6 mois, puis j’ai voulu la vendre parce que j’en avais un peu fait le tour. J’ai appelé mon frère et lui ai dit que j’allais vendre la moto et il m’a dit que je devais d’abord la transformer en un "bobber". Ma réponse a été : "Qu’est-ce qu’un bobber ?" Il m’a envoyé quelques photos et j’ai été immédiatement séduit.“ Mitch a modifié le Shadow plusieurs fois avant de créer un CB750F de 76 en Cafe Racer, puis un CX500 café/sport. Il était bel et bien devenu accro. Le café racer BMW K1100LT 1995 de Mitch a mis plusieurs années à se construire. L’idée de ce projet est venue après avoir aidé un ami à préparer un K100 personnalisé. Peu de temps après, Mitch a acheté son K1100LT de 1995 à un propriétaire exigeant qui avait gardé le la moto dans un parfait état. La pandémie et ses nombreux aléas ont ralenti la progression de la construction mais l’annonce en 2022 du Dream Build Off à redonné de la motivation à Mitch Witkamp pour la terminer. Côté transformation, Mitch à souhaité pousser ses limites : "Je voulais pousser mes capacités de fabrication tout en ajoutant quelques détails que je n’avais jamais vraiment vus sur un une moto. Je savais que je voulais introduire des LED et des panneaux acryliques pour apporter une vision originale nocturne de la moto.

La galerie du Cafe Racer BMW
















Illumination nocturne pour le Cafe Racer BMW

Pendant la journée, les panneaux acryliques de la coque arrière de la moto, des panneaux latéraux, des carénages de fourche et présents sous les logos BMW se fondent parfaitement dans la carrosserie en aluminium brut. Mais lorsque le soleil se couche, ils s’illuminent pour transformer la moto en un astre de lumière. Pour ajouter au spectacle, les panneaux servent également de clignotants, ce qui permet aux autres véhicules d’anticiper très facilement les changements de direction de Mitch. Bien sûr, l’intégration de ces fonctionnalités à nécessité pas mal de mises au point électroniques, mais comme l’électricité à été refaite de A à Z…un peu plus un peu moins ! Mitch n’était plus à cela près. Le tout a été confié à un ensemble Motogadget. L’ensemble des câbles a bénéficié d’un camouflage en rigueur entre-autres dans des tresses métalliques, pour coller à l’esprit métal de la moto.

Les plus gros travaux

Pour insérer tous les panneaux en acrylique, Mitch a dû fabriquer une toute nouvelle carrosserie. À l’aide d’une feuille d’aluminium, il a façonné ses propres caches de fourche, son capot de phare, ses panneaux latéraux sous le réservoir, son siège et une coque arrière avec un éclairage intégré. La liste ne s’arrête pas là cependant. Mitch a usiné ses propres cocardes BMW et les a montées en modifiant le réservoir afin que le câblage puisse être caché. Il a aussi fabriqué une tirette de starter personnalisée (c’est un modèle de 1995…), un réservoir de liquide de refroidissement avec un voyant intégré, des bouchons de radiateur, un plateau de batterie / électronique et une boucle arrière de sa propre conception, le tout usinés en aluminium. Malgré la complexité évidente du travail effectué sur le métal, Mitch déclare : “Je n’ai jamais vraiment soudé d’aluminium avant cette moto. En entrant dans cette préparation, je savais que je ferais beaucoup d’erreurs et j’en ai certainement fait beaucoup ! Mais j’apprenais et j’apprends encore. J’ai dû refaire beaucoup de pièces, mais j’ai pu m’améliorer un peu au fur et à mesure que j’avançais dans la construction.“ Pour le reste l’on trouve : une roue avant de Triumph Speed ​​Triple, une fourche de Suzuki GSXR 1000, des freins Brembo, une roue arrière de BMW K1200, des accessoires Motogadget M.button argent, des leviers Brembo, un amortisseur de direction Scotts / Ohlins, une jauge numérique Motogadget Motoscope, des commandes arrières BSK et un système d’échappement étonnamment complexe composé de 204 morceaux de tuyaux en acier inoxydable découpés et soudés individuellement. Pas d’information sur le nouveau bras oscillant en alu et son mono-amortisseur mais il “claque“ vraiment. Dans tous les cas une préparation très originale et aboutie, surtout pour un amateur ! Un premier prix bien mérité !

Crédits vidéo & photos : Roland Sands Designs / Droits réservés.

1 commentaires
  • OLEP40

    Sublime
    quelle beauté

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.