Mon compte
Restez connecté

Inscrivez-vous dés maintenant à notre newsletter

S'inscrire
Actualités

Urban Tracker V-MAX Yamaha par Motocrew

La VMAX à fait couler beaucoup d’encres à sa création. Produite de 1985 à 2003 dans sa version originale, la VMax devait être distribuée exclusivement sur les marchés américain et japonais. Pour la petite histoire, à l’époque l’importateur français, Jean-Claude Olivier réussi à convaincre les dirigeants de Yamaha de lui vendre une dizaine de VMax et il décida de les faire rouler durant l’été sur un lieu très branché : Saint-Tropez. Le coup de pub fût une réussite et les commandes arrivèrent forçant la direction Yamaha à distribuer la VMax en Europe en 1986. La seconde version mise en vente en ligne en 2008 (Une innovation pour l’époque…) eut moins de succès et seulement environ 1.700 exemplaires trouvèrent preneurs. Dans notre cas la VMAX premier modèle préparée par Motocrew conserve la ligne générale de la moto et ses attributs stylistiques : les fameuses ouïes, le réservoir plat avec le compteur incrustés, les jantes grand format…Pour le reste l’on dénombre : une nouvelle coque de selle plus courte, une nouvelle fourche avant, un nouveau poste de pilotage, nouvelle ligne d’échappement, de nouveaux clignotants minimalistes, un nouveau phare avant, de nouveaux freins à l’avant (le gros défaut de la VMAX)…le tout bien servi par une robe et des éléments qui oscillent entre une peinture noir mat et noir brillant. L’ensemble est très homogène et conserve les attributs de la VMAX sans aller dans un excès de customisation souvent constaté. Une jolie préparation qui invite à tourner la poignée…

Urban Tracker V-MAX Yamaha par Motocrew











Un peu d’histoire sur la V-MAX Yamaha

L’origine de la VMAX démarre dans les années 1980. À cette époque Yamaha cherche à gagner des parts de marché aux États-Unis. John Reed, un Anglais expatrié en Californie est alors engagé par la firme aux diapasons afin de créer The Ultimate Custom Bike. Designé par le studio GK Design International, à mi-chemin entre dragster et custom sur base du moteur 4-cylindres en V 4-temps et d’une partie-cycle d’une autre moto de chez Yamaha : la 1200 Venture, la VMAX va sortir des cartons et marquer les esprits dans le monde entier.

La présentation en 1984 à Las Vegas de la VMAX 1200

Les VMAX vendues sur le territoire américain sont dotées d’un système dénommé V-Boost, qui, à partir de 5 750 tr/min, ouvre de façon progressive des papillons afin d’alimenter chaque cylindre avec deux carburateurs. Cette technologie offre à la fois de la souplesse de petits carburateurs, tout en apportant la puissance de gros carburateurs. Le moteur offre ainsi 10 % de puissance supplémentaire, celle-ci étant alors de 145 ch et les fameux “Papillons“ deviennent complétement ouverts à partir de 8 000 tr/min. Malheureusement afin de se conformer à la législation française, le V-Boost sera supprimé, les boisseaux des carburateurs seront bridés, les arbres à cames retaillés, et les sorties d’échappement réduites, afin de réduire la puissance maximale à 102 ch, puis à 95 ch à partir de 1991.

21 années sans réelles modifications pour la VMAX 1200 !

La 1200 VMax est restée au catalogue Yamaha pendant près de 21 années et durant cette période, elle n’a reçu somme toute que très peu de modifications.

En 1986 :

Le modèle initial, est livré uniquement dans une teinte aubergine métallisée désormais collector et les motos arrivent dans les concession Yamaha au printemps 1986, au prix de 56 000 francs (8.500€)

En 1987 :

La jante avant à bâtons est remplacée par une jante disque.

En 1989 :

Yamaha présente une version Limited, munie de roues semi-lenticulaires en aluminium.

En 1990 :

La version Limited devient la version de série. L’allumage passe de 4 à 1 capteur grâce à un allumage digital électronique.

En 1991 :

Pour satisfaire aux nouvelles normes anti-bruit, le système d’échappement est modifié pour passer de 83 à 81 dB. La puissance est ramenée à 95 ch à 8 000 tr/min (au lieu de 100 à 7 500), mais les arbres à cames sont modifiés pour obtenir plus de couple à bas régime (10,3 m·kg à 3 000 tr/min au lieu des 10,9 à 6 000 de la version précédente).

En 1993

La tenue de route est améliorée. La fourche est remplacée par un modèle de 43 mm de diamètre au lieu de 40, les freins avant gagnent des étriers à 4 pistons et des disques flottants de 298 mm contre 282 précédemment. Elle est disponible en violet foncé. La monte d’origine se voit désormais confiée à Metzeler (aux dépens de Dunlop).

En 1996 :

Apparaît la série Black Max (jantes noires, écopes deux tons, ligne d’échappement chromé noir). Le filtre à huile sous cloche classique est remplacé par un modèle de type automobile (contenance et type d’huile inchangés).

En 1998 :

La ligne d’échappement redevient finie en chromé poli.

En 1999 :

Les versions Carbone sont proposées, avec habillage par film collé façon carbone d’abord partiel puis intégral à partir de 2000 et les clignotants arrière sont reculés, pour satisfaire la réglementation française. Les jantes redeviennent aluminium brossé.

Fin 2003 :

La VMax est retirée du catalogue français. Cent derniers modèles ont été attribués pour 2003 au marché français, deuxième mondial après les États-Unis, avec l’immatriculation faite d’avance par les concessionnaires pour contourner le problème imminent d’homologation ; la dernière VMax française, exposée chez un concessionnaire normand, sera vendue seulement fin mai 2004. La VMax reste produite et disponible aux États-Unis en diverses évolutions de détail (décoration, finition) jusqu’en 2007.

La VMAX 1.700 Yamaha

Innovation commerciale pour l’époque, les futurs acheteurs La VMAX 1.700 Yamaha devaient réserver leur moto via un site internet mis en place par le constructeur dès le 1er juillet 2008. Yamaha offrait à chacun des acheteurs une brochure de présentation, un DVD sur l’histoire de la VMax et une plaque personnalisée à fixer sur la moto. Le must…1 500 machines étaient réservées pour l’Europe en 2009.


Sources : Wikipedia
Crédits vidéo & photos : Motocrew / Droits réservés.

À gagner en septembre 2 casques jet Grasse Mârkö

Participer

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

À gagner 2 casques jet Grasse
Mârkö

À gagner 2 casques jet Grasse
Mârkö

Jeux-concours par tirage au sort sans obligation d’achat.
Visuels non-contractuels.

Actualités

Tout lire
21.09.2021

Morex Custom House : le hot spot rennois

Incontournables dans le département d’Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne, le préparateur (...)

21.09.2021

BMW 1800 R18 Transcontinental : la reine du cruising ?

De passage à Mulhouse à la concession officielle BMW Motorrad - Flat & Ride, nous en avons (...)

Dernières minutes...

Tout lire

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.